Velo d’appartement pendant la grossesse

velo-grossesse

Vous êtes une sportive complète et vous êtes actuellement à l’étape de votre vie où vous allez bientôt devenir maman ? Certaines de vos habitudes seront amenées à être modifiées durant la période de grossesse. C’est notamment le cas pour la pratique de vos activités sportives. Bien que le sport procure plusieurs bienfaits avérés sur la femme enceinte, il faut savoir que certaines activités sont à privilégier et les efforts seront à mesurer comme il se le doit. Mais quelle activité choisir ? Natation, danse, tennis ou jogging sont autant de sports pouvant vous aider à bénéficier de moments de détente intense. Mais qu’en est-il du vélo ? Zoom sur la pratique du vélo au cours de la période de grossesse.

La grossesse et l’activité physique : faites preuve de vigilance

Bien que vous soyez une sportive inconditionnelle, vous devez vous conformer à certaines règles afin d’entretenir au mieux votre santé mais également celle du petit être qui grandit en vous. En tout premier lieu, il vous faudra impérativement consulter un médecin, une sage-femme ou un gynécologue, qui se charge du suivi de votre grossesse, afin de vous assurer que les activités sportives que vous pratiquez usuellement ne soient pas déconseillées. A ce sujet, à quel sport pouvez-vous vous adonner ? Si vous n’êtes pas prédisposée à certaines pathologies, vous pourrez avoir la possibilité de poursuivre plusieurs activités physiques, trois fois par semaine pendant 30 minutes. Pour entretenir vos muscles, optez notamment pour la natation et principalement la brasse ainsi que la course à pied. Vous pouvez également pratiquer la danse, le stretching ou le yoga, en choisissant les bonnes positions.

Le vélo quand vous êtes enceinte ?

Pratiquer du vélo lorsque vous êtes enceinte peut vous aider à conserver des jambes bien galbées et à travailler le muscle du périnée. En effet, le vélo permet essentiellement de développer la musculature au niveau des jambes mais il contribue également à stimuler le périnée, qui s’avère fondamental pour le bon cheminement de la mise au monde. Cependant, vous devez savoir que vous ne devez pas faire du vélo au-delà du cinquième mois, si votre ventre accapare toute la place. Pour bien pratiquer le vélo, préférez des balades paisibles à faible vitesse, loin du trafic urbain. Adoptez une bonne posture : fléchissez légèrement les bras sur le guidon de manière à atténuer les petits accrochages lorsque vous êtes sur la route. Aussi, ajustez la selle à la bonne hauteur, de telle sorte que vous puissiez atteindre le sol avec la demi-pointe de vos pieds. Dans le cas où vous possédez un vélo d’appartement, pratiquez-en, d’autant que cela s’avère moins risqué que le vélo et vous permet d’adopter une posture plus droite. Prenez cependant garde car les risques de chute ne sont jamais loin. Redoublez donc de prudence lorsque vous montez à vélo alors que vous êtes enceinte. En outre, évitez les VTT car avec ces modèles, les secousses peuvent être intenses.

Quelques conseils importants avec de pratiquer du vélo pendant la grossesse

Il n’y a rien de mieux qu’un tour à vélo afin de se mettre en jambes lorsqu’on est enceinte. Ceci permet non seulement d’entretenir votre forme mais également de vous préparer physiquement à l’accouchement. De plus, pédaler en attendant l’arrivée de votre petit est un excellent moyen de vous relaxer au grand air. Mais avant de vous y mettre, pensez à demander l’avis de votre médecin afin d’adapter votre activité à votre condition physique surtout lorsque vous arrivez au troisième trimestre de votre grossesse. Puisque votre bébé exigera beaucoup d’énergie de votre part pour pédaler, modérez vos efforts en avançant lentement sur un terrain plat. Ecoutez votre corps et respectez ses limites, et si la séance vous semble trop dure, arrêtez immédiatement. Mais sachez que faire du vélo pendant la grossesse est bénéfique car cela évite la sensation de jambes lourdes et favorise l’endurance à l’effort au cours de l’accouchement.